Ukrainian Orthodox Church of Canada



COMMENT SE CONDAMNER PAR SA PRIERE

"Je te remercie de ce que je ne suis pas comme ce collecteur d'impôts". C'est peut-être difficile de croire que selon la parabole que nous a racontée notre Seigneur Jésus ces mots orgueilleux sont vraiment les mots d'une prière!

Souvenons-nous que comme la Deuxième Personne de la Saint Trinité, Il a entendu, depuis la création de l'humanité des milliards de prières. Il sait très bien comment prient les gens! Il sait très bien aussi comment se regardent les gens.

Nous avons la facilité de nous comparer aux autres gens et de nous féliciter du fait que nous sommes meilleurs que les autres. C'est à ce niveau que nous trouvons le problème le plus dangereux en vue du salut de l'humanité : nous préférons vivre dans l'illusion.

La vérité c'est que nous sommes tous pécheurs et ne pouvons pas nous sauver, mais nous ne voulons pas d'habitude la voir. C'est pourquoi la prière du collecteur d'impôts est si idéale. C'est une prière humble, et donc une vraie prière - une prière qui donne la possibilité d'ouvrir la porte de la grâce de Dieu qui nous conduit au salut, à la réalité: réalité des mondes visible et invisible.

Apprenons de ce collecteur d'impôts! Évitons l'erreur du pharisien. Préparons-nous à rencontrer le temps du carême, le temps de vivre dans la réalité.

V. Rev. Ihor George Kutash