Ukrainian Orthodox Church of Canada



L'ÈRE DES MARTYRES

Bob Harvey écrit dans "Orthodox Way" (février 1999, cité dans Visnyk/The Herald/Le Messager, 31 mai 1999, p. 3) que notre siècle est "l'ère des martyres". Selon Harvey, plus de 35 millions de chrétiens seraient morts pour leur foi depuis 1900, ce qui constitue plus de la moitié de tous les chrétiens martyrisés depuis le début de l'Église en 33 A.D.

Dimanche dernier nous avons fêté le fruit de la Pentecôte, la venue du Saint-Esprit qui a fait naître l'Église. Nous avons fêté tous les Saints de tous les temps - même ceux qui n'ont pas encore été révélés - parce que l'Église n'est pas limitée par le temps qui passe. Elle est éternelle. Elle existe partout et en tout temps, parce qu'elle est pleine du Saint-Esprit, de Dieu Lui-même.

Mais l'Église est aussi spécifique et concrète. Elle est constituée de personnes réelles vivant dans un contexte historique et national particulier. Fêtons donc aujourd'hui les Saints qui se sont manifestés dans les territoires de l'Ukraine ("Rus", comme dit un des anciens noms de ce pays) et ceux qui viennent d'ailleurs.

Comme il y a un grand nombre de martyres dans ce siècle! Bob Harvey mentionne le chiffre de 15 millions de personnes ayant péri en Union Soviétique à cause de leur foi. Le sacrifice de tant d'innocents est une horrible tragédie.

Mais il faut aussi regarder avec les yeux de la foi. Une foi qui n'a pas de martyres est une foi sans fondation, sans conviction. L'ancien dicton dit: "Le sang des martyres est la semence de l'Église". Donc, ayant pleuré pour cette tragédie, ayant condamné ces actes d'injustice, ayant oeuvré pour la justice, n'oublions pas de célébrer la foi vivante qui montre la puissance et le dynamisme de l'enseignement de Jésus!

Pratiquons tous de façon active son enseignement dans notre vie. En regardant tous ces martyres, ne devenons pas dans notre soif de justice comme ceux qui les ont martyrisés! Soyons prêts à pardonner. Ouvrons les portes à la pénitence. Rappelons-nous comment le persécuteur Saul est devenu l'Apôtre Paul par amour pour Jésus, malgré la peur et la colère de ceux qui ont été appelés à L' imiter.

Devenons des saints comme notre Chef, notre Ami et notre co-victime qui est Saint et Parfait, ayant tout souffert pour obéir à la volonté de Son Père Céleste, qui est aussi le Nôtre.

V. Rev. Ihor Kutash