Ukrainian Orthodox Church of Canada



le 14 juin 1998. Premier dimanche après Pentecôte, dimanche de la Toussaint

1. La Parole de Dieu: Hébreux 11,33-12,2; Matthieu 10,32-33, 37-38, 19,27-30.

2. Méditation sur la Parole de Dieu: QUICONQUE SE DÉCLARERA POUR MOI DEVANT LES HOMMES...

Après la Pentecôte vient le dimanche de la Toussaint. Nous nous rappelons de la vocation de chacun qui veut répondre à l'amour montré par Jésus: devenir parfait, devenir saints, devenir justes, devenir miséricordieux. Devenir comme Jésus, à ;'image de son Père et notre Père.

Mais comme c'est difficile! Il est beaucoup plus simple, semble-t-il, de tout simplement suivre les règles de la religion et de s'y fier comme à une incantation ou à un talisman. Des formules! Nous voulons être certains! Nous n'aimons pas de doutes, les questions douloureuses comme: pourquoi de mauvaises choses arrivent à ceux qui sont bons, et les mauvais, semble-t-il, demeurent en paix, en jouissant des biens de la terre?

Mais le chemin vers la perfection, vers la sainteté mène souvent dans les vallées des larmes et de l'angoisse. Et les collines, eh bien, elles sont petites, comme celle sur laquelle Job s'est installé parmi les cendres pour se gratter avec un tesson, et souffrir, et essayer de trouver une réponse à la question la plus formulée dans le monde: Pourquoi?!

Mais dans l'Évangile d'aujourd'hui Jésus dit clairement que notre vie sera comme ceci. Certes Il promet "les maisons, frères, soeurs, père, mère, enfants, champs" mais "lors du renouvellement de toutes choses, quand le Fils de l'homme siégera sur Son trône de gloire", c'est à dire à la fin de l'histoire humaine, telle que nous la connaissons, mais ce n'est pas pour aujourd'hui.

Donc pour aujourd'hui nous devons trouver notre abri sous les ailes de la foi. Parce que c'est maintenant que nous devons acclamer Jésus. Quand Sa gloire sera visible pour tout le monde, quand il sera bien évident qu'Il a gagné, à ce moment-là il sera trop tard. Jésus nous reniera, si nous L'avons renié pendant le temps où il était difficile de Le proclamer.

Mais soyons des héros, soyons courageux. Les examens, les souffrances ne sont pas arrivées pour nous briser et nous écraser, mais pour nous donner l'opportunité par excellence de nous unifier avec Lui dans la souffrance et de nous épanouir dans la perfection des enfants du Dieu vivant.

Ihor Georges Kutash, Curé