Ukrainian Orthodox Church of Canada



le 31 mai 1998. Septième dimanche après Pâques. Les saints pères du premier concile oecuménique

1. La Parole de Dieu: L'Épître: Actes 20,16-18,28-36

L'Évangile: Jean 17,1-13.

2. Méditation sur la Parole de Dieu: JE CROIS!

En ce septième dimanche après Pâques, l'Église commémore les saints pères du premier concile oecuménique qui eut lieu en Nicée en 325, convoqué par l'impérateur Saint Constantin le grand dont nous allons célébré la fête dans 3 jours.

Il y a des gens qui transposent la perspective d'aujourd'hui de la séparation de l'état de l'Église, qui critiquent le fait qu'une figure politique soit impliquée dans une affaire de religion. Certainement, nous ne voulons pas retourner au temps où l'état dictait la manière de croire, à sa population. Mais cette conviction ne nous empêche point de voir la volonté de Dieu exprimée dans cette action de Saint Constantin.

Ce concile a pris une décision extrêmement importante pour notre vision de la relation entre Dieu et l'humanité. Il a constaté, conformément avec la révélation des Saintes Écritures, que Jésus de Nazareth n'est pas tout simplement un homme le meilleur qui n'ait jamais vécu, mais qu'Il est en même temps Dieu. Dieu a tant aimé l'humanité qu'Il est devenu Homme!

Maintenant notre perception de Dieu Qui est plus haut qu'on ne puisse imaginer est complementée par une conception qui Le place parmi nous: un Homme qu'on peut entendre prononcer des paroles humaines et voir Ses actions - aussi bien ordinaires que miraculeuses. En effet, les saints pères ont donné une réponse à ceux qui voulaient connaître Dieu dans ce monde. Ils ont déclaré: Je crois! Nous croyons au Dieu Qui nous aime et Qui a lié Sa vie avec nous pour toute l'éternité comme Homme véritable et Dieu véritable.

Ihor Georges Kutash, Curé