Ukrainian Orthodox Church of Canada



le 3 mai 1998. Troisième dimanche après Pâques. Les Myrophores

La Parole de Dieu: Actes 6,1-7; Marc 15,43-16,8.

Méditation sur la Parole de Dieu: LA FOI QUI DÉROULE LA PIERRE DE L'ENTRÉE DU TOMBEAU

Les Femmes Myrrhophores ont exprimé leur dévotion au Seigneur par leur courage d'aller au tombeau le premier jour de la semaine, sans savoir si elles seront secourues ou si elles auront accès au corps de l'Enseignant bien-aimé Qui a péri si tragiquement (comme elles l'ont aperçu).

Elles ont montré trois vertus cardinales: la foi, l'espoir et l'amour. Et ces vertus sont toutes liées. Aucune d'elles n'existe sans l'autre. Elles sont de vrais trésors, qui transforment notre vie quotidienne de l'existence grise et triste en la vie de triomphe et de joie. Elles nous donnent la force. Elles viennent de Dieu tout puissant Qui les inspire dans notre coeur, notre âme et notre esprit.

Avons-nous des épreuves dans notre vie? Y a-t-il des obstacles, des pierres lourdes qui couvrent le tombeau de notre désespoir? Nous devons dérouler cette pierre pour voir que par la grâce de Dieu chaque désespoir devient un pas vers le ciel, quand nous reconnaissons que nous pouvons nous fier à Dieu, la Seule Source du bien.

La bonne nouvelle est que nous avons déjà ce don de foi qu'ont trouvé les myrrhophores. Cette foi déroulera la pierre fortifiée par le courage qui vient de l'espoir et de l'amour. Mais nous ne le saurons pas, si nous ne nous lèvons pas de notre lit de désespoir et ne nous dirigeons pas notre chemin vers ce tombeau triste et menaçant.

Quand nous arriverons, nous trouverons cette joie: la pierre est déjà déroulée et le Christ ressuscité nous rencontrera avec la salutation du triomphe: "Réjouissez-vous!"

Ihor Georges Kutash, Curé